11 avril 2011

    EN TELECHARGEMENT :   Les castes chez les toucouleurs - par Yaya Wane Le Pekhane, un patrimoine culturel immatériel fluvial Les Noms sociaux en Fulfulde Stéréotypes et imaginaires sociaux en milieu Haal Pulaar  
Posté par SenegalFouta à 16:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 avril 2011

  Voici un article passionnant d'Ibrahima Moctar SARR sur des points très précis de la culture Foutanké. L'auteur aborde en profondeur les traditions des Haal Pulaar dont les sources sur le sujet se font rares. Ce texte est d'une haute valeur pour comprendre la complexité historique et socio-culturelle du Fouta Toro. Bonne Lecture !   *L’Histoire Culturelle du Fuuta - Tooro*     Ne dit-on pas que le vrai haal-pulaar n’émigre jamais définitivement tant qu’il peut, de temps à autre, fredonner un air de... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2011

      * Les Castes   chez les Toucouleurs *     Par Yaya Wane  L'emploi pour ainsi dire général du terme de caste, pour la description des sociétés négro-africaines, n'est-il pas quelque peu contestable, et ne constitue-t-il pas un rapprochement par trop sommaire avec l'Inde, où cette forme d'organisation sociale a tout d'abord été observée ?Le terme de caste conserve-t-il un sens univoque pour l'Inde et l'Afrique noire, malgré la différence fondamentale entre une société strictement... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2011

    * Les toorobbe (sing. tooroodo) *     Ceerno Yero BA - Marabout Torodo   Selon toute probabilité, cette caste encore que, située au sommet de la hiérarchie sociale toucouleur apparente, serait assez récente, car sa formation est souvent confondue avec l'achèvement de l'islamisation du Fuuta-Tooro. Les toorobbe se seraient constitués en groupement distinct, à partir du moment où l'Islam, ne rencontrant plus de résistance, avait au contraire soumis toute la population du Fouta à son règne. Or, les... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 01:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mai 2011

  * Les sebbe (sing. ceddo) *     A l'origine, les sebbe sembleraient avoir été ainsi baptisés par leurs voisins territoriaux peul, ceux-ci voulant, au moyen de cette dénomination, se distinguer de ceux-là. En effet, dans la langue peul comme en pulaar, il est courant que l'homme de teint noir, parlant en outre un dialecte différent, soit par le fait même appelé ceddo. Par exemple, Wolof, Serer et Soninke sont également sebbe dans l'esprit des Peul et Toucouleur, d'où les appellations respectives de sebbe... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2011

  * Les jaawambe (sing. jaawando)*       Famille Jaawambe, village de Gawdé Jaawambe   Assurément, les patronymes des jaawambe sont en nombre fort limité, comparativement aux deux castes précédentes. Ces patronymes sont en outre spéciaux aux seuls jaawambe, et ne seront donc présents dans aucune autre caste toucouleur. Le jaawando du Fuuta-Tooro se reconnaîtra pour ainsi dire infailliblement, au fait constant qu'il porte l'un de ces dix patronymes, qui sont respectivement :   ... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2011

  * Les subalbe (sing. cubballo) *     Pêcheurs Subalbe du village de Ngawle   La profession exercée par les subalbe (pêcheurs) peut induire en erreur, quant à la place de cette caste dans le consensus social. En fait, bien qu'ils exercent une profession qui les assimile d'une certaine manière aux nyeenybe, les subalbe ont en commun avec les trois précédentes castes d'appartenir au même ordre des rimbe, à savoir les hommes libres auxquels l'autorité sociale sera directement ou indirectement dévolue,... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 16:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 mai 2011

  * Les maabube (sing. maabo) *       Les Maabube de Gawde Bofe et leur travail     Les maabube ou tisserands sont les nyeenybe spécialisés dans la technique du vêtement. Le métier à tisser (canyirgal) leur serait venu des eaux par l'intermédiaire des subalbe, mais la légende ne précise pas pourquoi les premiers donataires n'ont pas jugé utile de tirer directement profit de l'instrument... Quoi qu'il en soit, il convient tout d'abord de noter que le tisserand quelconque n'appartient pas... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2011

  * Les wayilbe (sing. baylo) *     Samba Baylo   Le nom de cette caste définirait en même temps le métier correspondant, c'est-à-dire la transformation (waylude) du métal brut en objets utilitaires. Alors que les métaux non précieux, notamment le fer, ressortissent à la compétence des forgerons (wayilbe Baleebe), l'or et l'argent relèvent du travail des bijoutiers (wayilbe sayakoobe). Mais, ce clivage entre bijoutier et forgeron semble aujourd'hui plus apparent que réel, dans la mesure où le second peut se... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2011

  * Les sakkeebe (sing. sakke)*     Coumba Touré, une Femme Sakké   A l'instar de la précédente caste des wayilb, les tanneurs de peaux et travailleurs du cuir se partagent entre deux sous-castes, chacune d'elles correspondant à une spécialisation professionnelle. Les savetiers (sakkeeb wodeb ; sing. bodejo) forment la première sous-caste, et répondent aux patronymes de :    ... [Lire la suite]
Posté par SenegalFouta à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]